Recevez la newsletter

Numéro en Kiosque
Abonnez-vous au magazine
Suivez-nous

La supercar du quotidien

Après la version S, McLaren lance sa supercar en version GT. Plus pratique, plus confortable, plus luxueuse… Plus GT en somme, mais pas moins efficace.

Le constructeur britannique frappe une fois de plus très fort avec cette 570GT. Pour ceux qui craignaient une McLaren au rabais, qu’ils se rassurent: elle est tout simplement époustouflante. Il n’y a sans doute que les spécialistes et les pilotes chevronnés qui pourraient ressentir les faiblesses de cette GT par rapport a la version S, car les differences sont minces. Cela commence par un châssis orienté davantage pour la route. Le système d’amortissement se fait plus civilisé, avec quasiment 15 % de souplesse en plus. Le freinage lui aussi se montre plus progressif, mais pas moins endurant et en n la carrosserie qui adopte l’aluminium plutôt que la bre de carbone. La différence de poids est très acceptable : 37 kilos seulement, soit un total de 1350 kilos. C’est encore et toujours mieux que ses concurrentes directes. Ce qui change vraiment n’est pas dans la performance, mais bien dans le quotidien. La McLaren 570GT se montre nettement plus accueillante et facile à vivre.

L’ouverture latérale de son hayon vitré donne accès à une soute de 220 litres, et ce n’est pas tout,
se cache également sous le capot avant un compartiment de 150 litres, ce qui donne un total de chargement de 370 litres. De quoi largement emporter le nécessaire pour un week-end à deux. L’ouverture des fameuses et superbes portes en élytre se fait toujours de la même manière : une simple pression sur une commande dissimulée et la magie opère. Une fois installé à bord, la fermeture se fait sans effort grâce à un système assis-té qui facilite grandement l’exercice. Le gros morceau reste naturelle- ment le moteur, absolument le même que celui qui équipe la version S. C’est-à-dire un V8 biturbo de 3.8 litres qui délivre à la moindre sollicitation 570 chevaux. Capable de vous propulser de 0 à 100 km/h en 3,4 petites secondes et d’atteindre sur circuit le joli chiffre de 328 km/h, cette McLaren GT saura également se faire docile et conviviale, et révéler sa généreuse nature : celle d’une GT de caractère.

Texte : Dominique Peltier – Photos : DR

Etiquettes