Recevez la newsletter

NUMÉRO EN KIOSQUE

Marché auto : chute de -13% en février 2022

La Plateforme automobile (PFA) vient de communiquer les résultats du marché automobile français pour le mois de février 2022. Avec une tendance à -13% sur les ventes de véhicules particuliers neufs, le marché auto reste morose, dans un contexte où la pénurie de semi-conducteurs persiste. Une crise qui risque de s’accentuer avec l’invasion militaire de l’Ukraine par la Russie.
Forte érosion du moteur thermique

Les ventes du marché automobile français confirment la forte érosion du moteur thermique sur les mois de janvier/février 2022, en comparaison de janvier/février 2021. Le thermique enregistre une tendance de -27,9% sur l’essence et -39,89% sur le Diesel, alors que dans le même temps, les motorisations hybrides sont à +7,46% et les autos 100% électriques à +58,90%.

Les véhicules particuliers qui roulent à la bicarburation essence/GPL enregistrent +26,37% de ventes et 2 558 véhicules neufs au superéthanol se sont vendus sur janvier/février 2022, contre 0 l’année dernière à la même époque.

-13% sur février 2022

Le marché auto français enregistre une tendance à -13% sur le mois de février 2022, pour les véhicules particuliers. La tendance cumulée de janvier/février 2022 est à -15,7%. Il s’est en effet vendu 115 384 automobiles en février 2022, contre 132 637 en février 2021.

Le plus gros vendeur français reste le groupe Stellantis, avec 39 189 véhicules écoulés en février 2022, suivi du groupe Renault et ses 25 099 autos vendues. Les constructeurs étrangers ont affiché quant à eux une vente de 51 096 véhicules neufs sur le même mois.

Grosse chute du Diesel

Grosse dégringolade sur le Diesel, qui ne représente plus que 18% des ventes en février 2022. Le gazole qui affichait 47% de parts de marché en 2017, il y a seulement cinq ans.

Tesla tire son épingle du jeu

Sur la (mauvaise) tendance globale de -13% enregistrée en février 2022, seules les marques DS, Fiat et Alpine affichent des progressions chez les constructeurs français. +0,2% chez DS avec 1 719 autos vendues, +7,1% chez Fiat (groupe Stellantis) avec 2 818 autos écoulées et + 3,3% chez Alpine et ses 62 sportives vendues (Alpine qui continue de progresser depuis janvier 2022).

Parmi les marques étrangères, seules 4 constructeurs sortent la tête de l’eau ; Hyundai (+ 7,8 %), Tesla (+ 204,9 %), qui se positionne à la 9e place du marché et à la 17e place du classement des 100 véhicules les plus vendus, avec le Model 3 et 1er sur le marché Premium (2 754 autos vendues sur janvier/février 2022), Fiat (+ 7,1 %), Mini (+ 21,6 %) et Honda (+ 36,8 %).

Le Top 10 des ventes

Les 10 meilleures ventes auto sur janvier/février 2022 sont des modèles français :

1er : Peugeot 208 II avec 14 044 véhicules vendus et 6,4% du marché
2e : Citroën C3 III avec 10 190 véhicules vendus et 4,7% du marché
3e : Renault Clio V avec 10 084 véhicules vendus et 4,6% du marché
4e : Peugeot 2008 II avec 9 075 véhicules vendus et 4,2% du marché
5e : Peugeot 3008 II avec 7 382 véhicules vendus et 3,4% du marché
6e : Renault Captur II avec 7 231 véhicules vendus et 3,3% du marché
7e : Dacia Sandero III avec 7 222 véhicules vendus et 3,3% du marché
8e : Dacia Duster 2 avec 5 088 véhicules vendus et 2,3% du marché
9e : Peugeot 308 III avec 4 887 véhicules vendus et 2,2% du marché
10e : Renault Arkana avec 4 325 véhicules vendus et 2,0% du marché

Le premier modèle étranger arrive à la 12e place du classement des 100 premières. Il s’agit de la Toyota Yaris CRO, dont 3 876 unités se sont vendues en janvier/février 2022, pour 1,8% de part de marché.

Renault Arkana modèle 2022 noir

Le Renault Arkana se classe 10e du TOP 100 des ventes, avec 4 325 unités vendues et 2% de parts de marché.

Le SUV a toujours la cote

Côté carrosserie, le SUV a toujours les faveurs du public puisqu’il représente 47% des ventes de véhicules neufs, sur le mois de février 2022. Il est suivi de très prêt par la berline, qui représente 46% des ventes puis du break en 3e position et 3% des ventes. Le coupé/cabriolet représente 1% des ventes quant aux monospaces, ils ont pratiquement disparu du paysage routier français, avec un tout petit 1% des ventes.

Photos © Renault