Recevez la newsletter

NUMÉRO EN KIOSQUE

Mazda MX-5 : le sourire aux lèvres

Est-il encore utile de présenter le plus iconique des cabriolets japonais ? Le MX-5 roadster découvrable 2 places a fêté l’année dernière ses trente ans en seulement 4 générations de modèles. Une voiture indémodable, adorable et abordable.

La toute première MX-5 née en 1989 annonçait 90 chevaux dans sa version d’entrée de gamme pour un poids de seulement 950 kilos. Un bon rapport poids/puissance qui permettait déjà de bien s’amuser à son volant. Une version 115 et 130 chevaux était également proposée à une clientèle plus argentée ou plus motivée… Toujours est-il que le succès fut immédiat au Japon, mais également en Europe et aux États-Unis. Il est encore aujourd’hui le roadster le plus vendu au monde avec plus d’un million d’exemplaires écoulés sur l’ensemble de la planète.

Rien de plus normal, car ce petit roadster, outre son look rappelant la Triumph roadster des années 60 ou celui d’une Lotus, a concentré sa stratégie sur le plaisir de conduire. Et là croyez-moi, vous en aurez pour votre argent. En effet, le petit roadster japonais est un véritable concentré de bonheur. Une prise en main immédiate, une puissance suffisante pour profiter de son châssis, une direction précise et un comportement global excellent permettant pas mal de fantaisie.

Mais ne vous y trompez pas, le MX-5 n’est pas seulement un “jouet” ludique, c’est également un petit cabriolet confortable, bien équipé, à la finition soignée et se montrant délicat pour une balade tranquille à partager à deux. Son talent est aussi de vous offrir de belles sensations sans avoir besoin d’être dans l’illégalité. Votre passager vous remerciera et vous profiterez alors des joies d’une délicieuse balade cheveux au vent.

La gamme actuelle propose 2 motorisations, ne cherchez pas de diesel évidemment, politiquement incorrect sur un roadster. Tout d’abord un 1.5 litres de 132 chevaux et un 2.0 litres de 184 chevaux que vous pourrez utiliser avec une boîte mécanique ou automatique. Quant à la capote Mazda laisse le choix entre une capote souple ou un toit rigide rétractable électriquement. Cette dernière génération offre naturellement plus de caractère et des performances en hausse, mais l’esprit est bien toujours le même : vous donner le maximum de plaisir.

Par Dominique Peltier
Publié dans le numéro 101 d’Edgar magazine.

MAZDA MX-5 roadster
À partir d’environ 28 000 €
www.mazda.com