Recevez la newsletter

NUMÉRO EN KIOSQUE

Mâche à Paris : un méli-mélo de fun et de précision

Le dixième arrondissement n’a pas vu venir ce nouveau concept, Mâche, et sa jeune pousse, Michaël Gamet, jeune chef à l’énergie débordante, inspiré par une cuisine dans l’air du temps, consciencieuse et gourmande.

Photo (en haut) : L’éphémère, remarquable création lacto-fermentée pour prendre soin de notre digestion

Dans ce restaurant créé par Vincent Geraud arrive, incognito, avec une fraicheur certaine, sa jeune pousse Michaël Gamet, 26 ans. Dans un quartier comme le Xème, où la concurrence se fait rude, la famille Mâche décide du jour au lendemain d’investir l’ancien emplacement du Mordant, vaste terrain de jeu au potentiel unique. Sur la base existante, imposante hauteur sous plafond et mur de pierres, elle entreprend une décoration Arty, esprit « Memphis Milano » des eighties. Ici, papiers peints graphiques et funky, bandes noires et blanches à la Buren, côtoient l’élégance des minéraux et du bois. Il en résulte un univers décontracté, haut en couleurs, où la quête d’excellence cohabite avec la détente.

Mâche s’inscrit dans un mouvement actuel où le guindé, les manières n’ont plus leur place, au profit d’une cuisine maitrisée, si ce n’est aboutie. Ici, il n’est pas indécent de saucer son plat ni de laisser les mocassins au placard.

À la carte, le chef déploie son panel de souvenirs liés à sa passion des voyages, de l’exotisme, des cultures du monde. Il n’est donc pas rare de découvrir sur la carte, les termes de « grenalota », « hatcho miso » ou « main de bouddha ». Tant de références qu’il s’est permis de ramener dans sa valise pour les transmettre à nos palais insatiables. La salle, pouvant accueillir jusqu’à 73 couverts, n’en reçoit plus qu’une cinquantaine, dans une volonté de privilégier le partage, de convier le client à ce voyage sur mesure, lui laisser le temps de se projeter dans l’univers du chef.

La saint Jacques juste nacrée du chef et ses chips spéciales pour une consistance parfaite en bouche

Connaisseurs et curieux de tous les instants se reconnaissent dans cette cuisine aux mille influences. À l’aune de ce démarrage en douceur, Mâche parvient en outre à se frayer une belle réputation chez les riverains et bientôt son nom arpentera les faubourgs. Que le client prenne le temps ou qu’il coure après lui, Mâche respecte nos cadences respectives. La clientèle de bureau se hâtera vers la formule du midi entre 24 et 30 euros, celle du soir se plaira à piocher dans la carte ou si le cœur lui en dit, décuplera l’aventure avec le menu dégustation gastronomique à 58 euros avec ou sans l’accord mets/vins à 24 euros.

Quel que soit notre choix, le chef tient à équilibrer saveurs, quantités et éveil des sens. Il garantit une cuisine précise et délicate, soucieuse de notre gourmandise autant que de notre santé, en œuvrant notamment sur des compositions lacto-fermentées comme le succulent dessert signature « l’éphémère ».

Carlottainparis

Mâche
61, rue de Chabrol
75010 Paris

www.mache.restaurant